Glaucome

QU’EST-CE QUE LE GLAUCOME ?

Le glaucome est une maladie chronique de l’œil due à une souffrance du nerf optique. Cette maladie est favorisée par l’élévation de la pression de l’œil (pression intra-oculaire : PIO). Si elle n’est pas traitée, elle peut engendrer une déficience visuelle par diminution du champ visuel.

De façon imagée, le nerf optique se comporte tel un câble transmettant les images captées par l’œil jusqu’au cerveau.

Cette Neuropathie optique qui entraine une dégradation  du nerf optique à son émergence est la première cause de cécité irréversible au monde.

Le traitement du glaucome repose sur l’abaissement de la pression intra-oculaire par exemple par l’administration régulière de collyres qui agissent en diminuant la production d’humeur aqueuse ou en augmentant son élimination.

Quels sont les symptômes du glaucome ?

Le glaucome est une maladie visuelle longtemps asymptomatique (il faut environ 80% des fibres du nerf optique atteintes avant de ressentir les premiers symptômes):

  • Atteinte du champ visuel (zones périphériques de vision perdue appelées scotomes).
  • Gêne visuelle à la lecture, diminution de la vision des contrastes, troubles visuels nocturnes, difficultés d’orientation dans l’espace, difficultés visuelles voire contre-indication à la conduite.

Dans les cas les plus avancés, diminution de la vision centrale (l’acuité visuelle) voire cécité irréversible.

Quelle est la cause du glaucome ?

La physiopathologie du glaucome demeure imparfaitement connue, de nombreux facteurs de risque ont été identifiés. Le principal facteur de risque est l’élévation de la pression intraoculaire.

Comment diagnostiquer le glaucome ?

Seul un dépistage régulier chez l’ophtalmologiste permet un diagnostic précoce

Différents examens sont nécessaires :

  • Pour évaluer la dégradation du nerf optique : rétinophotographies, OCT (mesure de l’épaisseur de la couche de fibres optiques et de la couche des cellules ganglionnaires, toutes 2 diminuées dans le glaucome).
  • Pour évaluer la fonction du nerf optique : champ visuel (afin d’évaluer la vision périphérique déficitaire).
  • Pour évaluer les facteurs de risque : mesure de la pression intraoculaire, mesure de l’épaisseur cornéenne centrale (pachymétrie), gonioscopie.
Comment traiter le glaucome ?

L’objectif du traitement est d’éviter que la maladie ne progresse afin de préserver le pronostic visuel. A ce jour, la diminution de la pression intraoculaire est la seule possibilité ayant démontré son efficacité

Comment faire baisser la pression intraoculaire ?

La possibilité thérapeutique la plus adaptée dépend de l’intégralité du bilan nécessaire pour chaque patient (stade de la maladie, vitesse de progression de la maladie, facteurs de risque)

3 possibilités principales :

  • Médicaments : collyres hypotonisants (4 classes thérapeutiques actuellement disponibles sur le marché français, instillation à vie 1 à 3 fois par jour).
  • Laser : 1 à 2 séances par œil, au sein du cabinet d’ophtalmologie Foch.
  • Chirurgie dans les cas les plus sévères.
Quel suivi nécessaire pour un patient souffrant de glaucome ?

L’objectif du suivi est de s’assurer que le traitement mis en place permet de contrôler voire arrêter la progression de la maladie.

  • Tous les 3 mois à 1 an en fonction de chaque patient.
  • Avec les mêmes examens que ceux nécessaires au diagnostic de la maladie (rétinophotographies, OCT, champ visuel, mesure de la pression intraoculaire).
Quel est le principe de la chirurgie du glaucome ?

Faire baisser la pression intraoculaire de façon pérenne quand les collyres et/ou le laser ne suffisent pas/plus.

  • Techniques conventionnelles : trabéculectomie, sclérectomie profonde non perforante.
  • Techniques mini-invasives.
Comment se déroule la chirurgie du glaucome ?

Les 2 yeux, s’il y a lieu, ne sont jamais opérés le même jour. Anesthésie locale la plupart du temps (par une injection autour de l’œil, réalisée par le médecin anesthésiste)

  • Chirurgie ambulatoire (durée de séjour d’une demi-journée maximum).
  • Au sein de la Nouvelle Clinique Bel Air.
  • Temps opératoire : environ 30 minutes.
  • Position allongée, sous microscope opératoire.
  • Peut être combinée à la chirurgie de la cataracte si nécessaire.
Nos spécialistes

Dr V. DALE

Dr T. GABORIAU

Pr B. MORTEMOUSQUE

Rendez-vous

Vous souhaitez avoir une consultation avec l’un de nos spécialistes ?

Consultations
21 Cours du Maréchal Foch, 33000 Bordeaux
Interventions
138 Avenue de la République, 33200 Bordeaux

Besoin d’une consultation ?